CHAPITRE DE CHANOINE DE SAINT MICHEL ARCHANGE DE SOZAN

Hier …
Le Chapitre de Chanoine de Saint-Michel Archange de Sozan est fondé en Galicie, actuellement en Ukraine. A l’origine c’était un monastère orthodoxe sous la règle de saint Basile Le Grand. La première mention en est faite en 1291.
1392
Le monastère devient propriété privée de la famille Sozański, guidé par le Prince-Abbé, qui est toujours membre de cette famille.
17ème siècle
Dans le cadre de l‘union de l‘Eglise arménienne de Lemberg (Lviv) avec l’Eglise romaine (24 octobre 1630), le monastère de Sozan fait également son union avec Rome. Le monastère de moines s’est transformé en chapitre canonical de chanoines séculiers et nobles. Avec l’union, on adopte aussi pour la liturgie le rite latin.
1786
Dernier privilège royal de Stanislas Auguste Poniatowski, Roi de Pologne.
1918-1921
Le chapitre de chanoine existe avec ses terres comme territoire souverain.
1945
Expulsion du Prince-Abbé et de sa famille, ainsi que des chanoines qui vivent à Sozan par l’armée soviétique.
Pendant les régimes communistes en Europe de l’Est, l’administration du chapitre est maintenue par le prévôt, qui est chef spirituel et substitut du Prince Abbé, en exil aux États-Unis. La vie communautaire succombe presque complètement.
… aujourd‘hui …
En l’an 1995 la conduite du chapitre, anciennement entièrement noble, passe par décret à Dr. Maximilian Peter von Sozan. Autour de lui de nouveaux intéressés se réunissent depuis l’an 2009, pour continuer la vie de cette institution, qui est aujourd’hui ouverte également pour des candidats non-nobles.
La vie communautaire est à réactiver sur les fondements de l’histoire de cette vieille institution. En vertu du passé double comme monastère des moines et chapitre des chanoines séculiers, l’institut connait également une double expression de modes de vie de ses membres.
A l’inverse des ordres monastiques, les membres du chapitre n’ont pas de voeux de stabilitas loci, donc les chanoines (ecclésiastiques comme laïques) peuvent rester dans le cadre de leurs vies quotidiennes et de leurs professions. Mais pour l’avenir une vie communautaire dans une maison propre à l’institut est aussi envisagée. A ce moment-là, chaque chanoine aura la possibilité – selon ses moyens privés et professionnels – de choisir la façon et la durée de ce mode de vie.
La vie spirituelle de la communauté consiste d’une part en la prière privée de chacun, d’autre part par la célébration commune de la liturgie.
Ctuellement nous nous rencontrons régulièrement pour la célébration de la Sainte Messe et de l’office divin en communauté ainsi que pour des sessions du chapitre pour organiser, régler et former la vie et l’avenir de la communauté.
… et demain!
Nous sommes résolus à prolonger et continuer l’histoire du chapitre qui dure depuis des siècles et conserver cette ancienne et vénérable institution pour l’avenir. Nous voulons la vivifier pour donner un témoignage visible de l’Evangile de notre Seigneur Jésus-Christ et – suivant les instructions de saint Augustin – être un seul coeur et une seule âme vers Dieu.
Pour pouvoir donner un signe visible de notre communauté intérieure vers l’extérieur, nous voulons remonter à l’ancienne tradition de l’habit canonial qui comprend la soutane, la barrette et la mozette avec la croix de chapitre.
Comme amplification à notre pratique de la forme classique du rite romain, nous voulons revivifier l’autre tradition liturgique de l’institut, afin de célébrer la liturgie également dans le Ritus Leopoli (rite de Lemberg (Lviv)).
Pour donner à notre communauté non seulement le fondement spirituel de la prière et de la liturgie, mais également une base spatiale, nous chercherons un emplacement fixe pour l’avenir. Nous avons jusqu’à présent dépendus de l’hospitalité des paroisses ou des autres communautés religieuses pour nos célébrations liturgiques et nos sessions de chapitre.
La communauté est directement sous la protection du Saint Siège, elle n’est pas circonscrite par des frontières de pays ou des frontières diocésaines, et nous aimerions recevoir des futurs chanoines, mais aussi des mécènes et parrains sur le plan international.
 
 
Animés par l’amour de Dieu et de son Eglise, nous voulons conserver la foi et la tradition et louer la Sainte Trinité, un seul Dieu, par la célébration de la sainte liturgie.
Cela se fera en particulier par la célébration de la messe et de l’office divin en communauté, mais également la prière privée et la lecture spirituelle de chacun des membres.
Pour cela nous mettons notre confiance spécialement en la garde de la Très Sainte Marie, Vierge et Mère de Dieu, et de saint Michel Archange, prince des légions célestes et patron de notre communauté.
Sanctifie-nous, nous t'en supplions, Seigneur, par ta sainte bénédiction, et accorde-nous,
par l'intercession de saint Michel, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel
par l'échange des biens de ce monde pour ceux de l'éternité,
Toi qui vis et règnes, pour les siècles des siècles. Amen.
 
Saint Michel Archange, priez pour nous.
 
Chorherrenstift
zum Heiligen Erzengel Michael zu Sozan
Welschnonnengasse 2
D-55116 Mainz am Rhein
Capitulum.s.michael@gmail.com
Coordonnées bancaires:
PAX-Bank
BIC: GENODED1PAX
IBAN: DE49 3706 0193 4008 3990 13
Nous confions dans notre prière tous nos bienfaiteurs, que nous remercions infiniment. Si vous le souhaitez, nous pouvons vous adresser un reçu fiscal.